top of page
  • Laurent Nicolas

Montmartre

Dernière mise à jour : 17 juin

"Dans les letres à Lucilius qui disent l'essence du stoïcisme, Cénéque parle d'un homme qui se trouve au chevet d'un malade. Est-ce son ami qui veut être là dans ses derniers moments, ou bien un vautour qui convoite l'héritage ? "le même acte est honteux et honorable", répond Sénèque. seul l'intention compte."

Hervé Le tellier - le nom sur un mur.




laurent nicolas , recherche personnelle acrylique sur toile 80 X 60 - le voleur de silhouettes

recherche personelle sur toile 80 X 80 cm

En descendant de l’avion, il est allé rue des Trois Frères à l’angle de la rue Chappe. Il y avait là un café glacier ou il s’installait en terrasse les après-midi d’été. La femme à la caisse le regardait arriver de loin, plissait des yeux. Lui, s'installait à une table, allumait une cigarette en surveillant du crayon les silhouettes qui repartaient avec d’énormes cornets de glace à l’ascension de Montmartre. Bien qu’a trois pas, pour un ticket de métro, le funiculaire faisait son ouvrage. Mais qui s'en soucie ? Les garçons avaient les yeux brûlés par le soleil et de jolies libellules se jouaient de l’éphémère en leur souriant.

Puis la vendeuse de glaces est venue s’asseoir près de lui. Il aimait quand, à nouveau, elle plissait des yeux en le regardant avec l’air de dire :

«  hé toi qui es-tu pour venir semer le trouble en mon logis ?», mais elle murmura comme pour elle :

- Le patron du restaurent Russe te cherche, il paraît que tu ne lui a pas rendu ses disques.

- Oui, moi aussi je vais bien et toi ?

Elle souriait. Un sourire qui donne à la vie toute la beauté du monde et rend tous les êtres merveilleux, A plusieurs reprise il avait surprit des conversations de certains clients qui disaient qu’elle n‘était pas belle, il voulu répondre qu’ils se trompaient : qu’elle est jolie et transforme les imperfections en grâce et les irrévérences esthétiques en qualité ; mais ce moment raconte les vallées oubliées du cœur en d’inutiles contrées désertes. Des histoires qu'elle seule peut oublier.

C’est ce genre de moment qui ressemble aux couleurs de Joan Miro lorsqu’il invente une écriture sur ces grands formats au cœur de la canicule de Barcelone. Miro jouera avec le feu, brûlant et trouant des toiles et finissant par de simples aplats monochromes. Voir, comme dans ces merveilleuses toiles vides écrites d’une seule ligne, tracée et retracée jusqu’à s’approcher au mieux du filigrane du silence et de la pesanteur de l’être. Ici encore cette vérité. Une violence incroyable ! Il la regarde, elle n’a que les cicatrices sur son corps qu’elle n’arrive à oublier que lorsqu'il est assis là, lorsqu’il fume et vient juste pour dessiner et bavarder. Elle a fait graver quelque chose sur sa peau à l’endroit où il aurait pu poser sa main.

Là où les rapaces ne peuvent plus l’atteindre. - Parles-moi ! a-t-elle demandé.

- Henri Miller disait : ne pas dire un mot de toute une journée, ne pas voir de journal, ne pas entendre de radio, ne pas écouter de commérage, s'abandonner absolument, complètement à la paresse, être absolument, complètement indifférent au sort du monde, c'est la plus belle médecine qu'on puisse s'administrer.

Goutte à goutte,



Épictète, souligne que le stoïcisme est « la vertu suffisante pour le bonheur » et il pense qu’un sage devrait être émotionnellement résistant au malheur... " Nous sommes libres de nos actes mais en revanche tout ce qui n'en dépend pas peut nous rendre facilement faibles face aux situations rencontrées. C'est pourquoi la seule chose que nous pouvons maîtriser, d'après les stoïciens, c'est notre attitude intérieure face à cela. " la philosophe Marie Robert souligne ( pour france inter) que "c'est une doctrine de l'acceptation des événements que nous vivons et qui passe par le contrôle de nos réactions". Bien entendu la souffrance existe, on ne peut la nier mais il faut se contenter d'accepter cet état de fait par sa volonté intérieure pour moins en souffrir Aller plus loin 

🎧 RÉÉCOUTER - Comment les stoïciens peuvent nous aider dans notre vie quotidienne ? - Émission Grand bien vous fasse



Comentários


bottom of page