top of page
  • Laurent Nicolas

À la frontière du Saskatchewan

Dernière mise à jour : 14 juin


" Notre élément, c'est l'éternelle immaturité. Ce que nous pensons ou sentons aujourd'hui sera fatalement une sottise pour nos arrière-petits-enfants. Mieux vaudrait donc accepter dans tout cela dès maintenant la part de sottise que révélera l'avenir. Et cette force qui vous contraint à vous définir trop tôt n'est pas, comme vous le pensez, d'origine entièrement humaine. Nous nous rendrons compte bientôt que le plus important n'est plus de mourir pour des idées, des styles, des thèses, des slogans, des croyances, ni de s'enfermer en eux et de se bloquer, mais bien de reculer un peu et de prendre ses distances avec tout ce qui nous arrive." Witold Gombrowicz- Ferdydurke


Laurent Nicolas blog le voleur de silhouettes

Etude personelle sur toile 80x80 cm

Il est retourné encore une fois en ce rade anonyme ou l'on devient une silhouette parmi d'autres habitués ; à la frontière du Saskatchewan, là ou il avait ressenti ce sentiment étrange mélangé de dépaysement et d’étonnement. Un peu comme on s’arrête sans cesse à la même station service car le type à la caisse fit un jour, une plaisanterie apaisante. Plus que jamais il comprend ce que ressent cet homme qui boit une bière fraiche au bar en souriant alors qu’un vilain cheval lui a asséné une terrible volée de sabots. Extrait de Journal en Alberta




Mots-clés :

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page